Go to Top

Qi Gong

Thierry HUGUET, instructeur certifié IYFTCCA, propose ses cours de Qi Gong le lundi à 17 heures à Bayard.

190 € par personne et par an (à payer en 3 chèques de 64€, 63€ et 63€).
Formule cours illimités dans différentes salles pour 240 € par personne et par an.Inscription et renseignements auprès des permanents tél : 05 34 44 80 03.

Les séances de Qi Gong  démarrent lundi 10 septembre 2018 

Le Qi Gong, entre médecine douce et maîtrise de l’énergie

Le Qi Gong est une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise. Il se définit comme une « gymnastique de l’énergie » qui associe des mouvements lents, des postures statiques et des massages. Découvrez les points forts de cette discipline.

Le qi gong est une discipline traditionnelle chinoise qui a pour objet l’art de maîtriser le souffle ou l’énergie « qi ».
En effet, le terme qi gong signifie littéralement « maîtrise du souffle » ou « maîtrise de l’énergie »

Tradition millénaire en Chine, le Qi Gong trouve sa source dans le Tao et les principes du Ying et du Yang. Tout comme l’ensemble de la médecine traditionnelle chinoise, il accorde une grande importance à l’énergie vitale, le « Qi ». Afin d’harmoniser corps et esprit, on peut pratiquer la méditation, des exercices respiratoires et des mouvements lents et fluides. Toutes ces techniques permettent de mieux prendre conscience de son corps. Reposant sur une vision globale de l’individu, cette pratique permet de lutter contre le stress et la morosité, mais aussi de retrouver plus de tonus et de calme intérieur.

Les principes de base.
On prononce « tchi Kong », littéralement « travail » ou « maîtrise de l’énergie ». Cette pratique d’origine chinoise consiste en une série d’exercices respiratoires ou de mouvements lents qui favorisent l’autoguérison.
Il existe différentes formes de Qi Gong : dynamiques (ou Don Gong) ; statiques (ou Zhaun Gong) et méditatifs (Jing Gong).
Le Qi Gong est considéré comme agissant sur le corps et l’esprit.
Les principes de base sont :

Une harmonie des gestes et de la respiration que l’on atteint grâce à des mouvements circulaires progressifs ;
La respiration se travaille en profondeur, avec régularité et doit être abdominale ;
La concentration de l’esprit afin d’améliorer son développement spirituel.

ATSCAF 31